Les syndicats Français

Le syndicat est le terme désignant plusieurs personnes qui se réunissent et forment une association pour défendre des intérêts qu’elles peuvent posséder en commun. Ces personnes peuvent être physiques mais également morales (société par exemple). Une fois qu’un syndicat est créé, il est reconnu sous le signe OS qui signifie Organisation syndicale.

Les différents types de syndicats existant en France


Dans notre pays, il existe plusieurs formes de syndicats. Les premières sont professionnelles. Ainsi, un syndicat formé par des ouvriers défendra les intérêts des ouvriers par rapport au patronat. Sept syndicats existent en France défendant des salariés d’entreprises.

Les syndicats défendant les salariés en France


Les sept syndicats de salariés sont :

  • la CGT ou Confédération Française Démocratique du travail
  • la CFE- CGC ou Confédération Française de l’Encadrement-Confédération Générale des Cadres.
  • la FSU ou Fédération Syndicale Unitaire
  • FO ou Force Ouvrière
  • la CFTC ou Confédération Française des Travailleurs Chrétiens
  • l’UNSA ou Union Nationale des Syndicats Autonomes
  • L’USS ou Union Syndicale Solidaire

Les syndicats défendant les chefs d’entreprises

Il existe aussi des syndicats formés pour défendre les intérêts du patronat sous forme d'organisations patronales. Ces dernières ont pour mission essentielle de défendre les intérêts des chefs d’entreprises. Il en existe également sept qui sont :
  • le MEDEF ou Mouvement des Entreprises de France
  • la FEDAE ou la Fédération des auto-entrepreneurs
  • la CGPME ou la Confédération générales des petites et moyennes entreprises
  • la FNSEA ou la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles
  • l’UPA ou l’Union professionnelle artisanale
  • l’UNAPL ou l’Union nationale des professions libérales et
  • la FNEML ou Fédération nationale entreprises modernes et libertés
Ces syndicats ont tous un même objectif : la défense des intérêts des employés ou des chefs d’entreprises. D’après le Ministère du travail, dans notre pays, seuls 10 % des actifs serait syndicalisés.